Réglementation douanière en Allemagne

Last modified: septembre 26, 2023
Vous êtes ici :
Temps de lecture estimé : 14 min

Réglementation douanière

Articles ménagers et effets personnels usagés

Documents requis :

  • Copie du passeport
  • Copie du visa
  • Connaissement (BL) / lettre de transport aérien (AWB)
  • Liste de colisage en allemand ou en anglais
  • Déclaration douanière / lettre signée par le propriétaire des articles
  • Formulaire d’enregistrement douanier 0350
  • Lettre d’emploi ou botschaftsbescheinigung (citoyens de retour)
  • Anmeldebestaetigung (enregistrement)
  • Formulaire d’entrée diplomatique 0349 (diplomates)
  • Certificat de l’organisation diplomatique en Allemagne (diplomates)

Informations spécifiques

  • Le traitement effectif de la déclaration en douane ne peut commencer que lorsque les articles se trouvent dans l’Union européenne et ont été présentés au bureau de douane.
  • Les produits importés dans l’Union douanière européenne sont soumis à des droits de douane uniquement au moment et à l’endroit où le produit entre pour la première fois dans l’Union européenne (par exemple, en Allemagne).
  • La déclaration de douane doit être fournie par l’agent local en Allemagne.

Une lettre signée par le propriétaire des articles certifiant que les articles imposables de grande valeur suivantes n’ont pas été inclus dans l’envoi :

  • Armes à feu
  • Alcool
  • Tabac
  • Cigarettes
  • Thé
  • Café
  • Formulaire d’enregistrement douanier 0350 indiquant que les articles ne seront pas vendus pendant 12 mois.
  • La lettre d’embauche doit indiquer que la durée de l’emploi sera d’au moins 12 mois et que le propriétaire des articles a vécu à l’étranger pendant au moins 12 mois (doit être délivrée par l’employeur du client).
  • L’Anmeldebestaetigung peut être obtenue auprès de la mairie allemande appropriée confirmant l’enregistrement de la nouvelle résidence en Allemagne (ne datant pas de plus de 3 mois).
  • Depuis le 1er novembre 2015, le propriétaire des articles doit obtenir une lettre de confirmation, appelée « Wohngeberbescheinigung », de son futur propriétaire afin d’obtenir un enregistrement, « Anmeldebestaetigung ».
  • La lettre de confirmation, « Wohngeberbescheinigung », doit confirmer que le propriétaire des articles habitera à l’adresse mentionnée.

L’envoi doit arriver en Allemagne dans les 12 mois suivant l’enregistrement en Allemagne.

Botschaftsbescheinigung de l’ambassade ou du consulat allemand d’origine.

Ce document sert à confirmer la période de séjour à l’étranger (citoyens de retour).

  • La preuve de l’enregistrement ne doit pas dater de plus de 3 mois.

Tous les articles destinés à être importés en franchise de droits, tels que les articles ménagers et les effets personnels, doivent avoir été en possession de leur propriétaire pendant au moins six mois dans le pays d’origine.

L’entrée en franchise de droits pour les diplomates étrangers est autorisée si un accord bilatéral existe avec le pays d’origine.

Cliquez ici pour voir : Guides des pays

Vous n’êtes pas obligé de porter votre passeport sur vous pendant votre séjour en Allemagne, mais si l’on vous demande de le présenter et que vous ne l’avez pas sur vous, la police peut vous escorter jusqu’à l’endroit où votre passeport est conservé afin que vous puissiez le leur montrer.

Il est illégal de traverser les passages pour piétons allemands lorsque le feu rouge pour piétons est allumé. Les contrevenants risquent une amende et le paiement de tous les frais en cas d’accident.

Faire entrer les aliments et les boissons dans l’UE

Il est interdit d’introduire de la viande, du lait ou des produits contenant ces substances dans les pays de l’UE. Il existe quelques exceptions pour des raisons médicales, par exemple certaines quantités de lait en poudre pour nourrissons, d’aliments pour nourrissons ou d’aliments pour animaux de compagnie nécessaires pour des raisons médicales.

Cliquez ici pour voir : Lois et coutumes locales

Vous trouverez ci-dessous des informations sur les principaux efforts réglementaires de la Direction Fiscalité et Union douanière de la CE :

Le code des douanes de l’Union (CDU) a été adopté en 2013 et ses dispositions de fond s’appliquent depuis le 1er mai 2016. Il a remplacé le code des douanes communautaire (CDC). En plus de l’UCC, la Commission européenne a publié des règlements délégués et d’application sur les changements procéduraux réels. Celles-ci sont incluses dans le règlement délégué (UE) 2015/2446, le règlement délégué (UE) 2016/341 et le règlement d’exécution (UE) 2015/2447.

La politique douanière révisée comporte un certain nombre de changements qui nécessitent également un système informatique intégré de la part des autorités douanières. En avril 2016, la Commission européenne a publié une décision d’exécution (numéro : 2016/578) sur le programme de travail relatif au développement et au déploiement des systèmes électroniques de l’UCC. En mars 2018, la CE a publié une proposition (UE) n° 2018/0040 de projet de règlement modifiant le règlement (UE) n° 952/2013 afin de prolonger l’utilisation transitoire de moyens autres que les techniques électroniques de traitement des données prévues par le code des douanes de l’Union. La CE continue d’évaluer le délai dans lequel l’intégration du système informatique douanier à l’échelle de l’UE peut être mise en œuvre. Le délai actuel de décembre 2020 peut être prolongé jusqu’en 2025 (proposition de règlement).

Lien clé : Page d’accueil du site web de la Direction de l’Union douanière et fiscale (TAXUD)

Évaluation en douane – La plupart des droits de douane et de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sont exprimés en pourcentage de la valeur des marchandises déclarées à l’importation. Il est donc nécessaire de disposer d’un ensemble de règles standard pour établir la valeur des marchandises, qui servira ensuite à calculer les droits de douane.

Compte tenu de l’ampleur des importations de l’UE chaque année, il est important que la valeur de ce commerce soit mesurée avec précision pour les besoins de l’enquête :

  • l’analyse de la politique économique et commerciale ;
  • l’application des mesures de politique commerciale ;
  • la perception correcte des droits et taxes à l’importation ; et
  • les statistiques d’importation et d’exportation.

Ces objectifs sont atteints à l’aide d’un seul instrument : les règles relatives à la valeur en douane.

L’UE applique un concept internationalement reconnu de « valeur en douane ».

La valeur des articles importés est l’un des trois « éléments d’imposition » qui servent de base à l’évaluation de la dette douanière, terme technique désignant le montant des droits à acquitter, les autres étant l’origine des marchandises et le tarif douanier.

Le document administratif unique

Le modèle officiel de déclaration écrite aux douanes est le document administratif unique (DAU). Le DAU décrit les articles et leur circulation dans le monde et est essentiel pour le commerce en dehors de l’UE, ou pour les articles hors UE. Les articles introduits dans le territoire douanier de l’UE sont, dès leur entrée, soumis à une surveillance douanière jusqu’à l’accomplissement des formalités douanières. Les articles sont couverts par une déclaration sommaire, qui est déposée une fois que les articles ont été présentés aux fonctionnaires des douanes. Les autorités douanières peuvent toutefois accorder un délai pour le dépôt de la déclaration qui ne peut être prolongé au-delà du premier jour ouvrable suivant le jour où les articles sont présentés en douane.

La déclaration sommaire est déposée par :

  • la personne qui a introduit les articles dans le territoire douanier de la Communauté ou par toute personne qui assume la responsabilité du transport des articles après cette introduction ; ou
  • la personne au nom de laquelle la personne susmentionnée a agi.

La déclaration sommaire peut être faite par voie électronique ou sur un formulaire fourni par les autorités douanières. Toutefois, les autorités douanières peuvent également autoriser l’utilisation de tout document commercial ou officiel qui contient les informations spécifiques requises pour identifier les articles. Le DAU fait office de déclaration de l’importateur de l’UE. Il englobe à la fois les droits de douane et la TVA et est valable dans tous les États membres de l’UE.

Les pays de l’Association européenne de libre-échange (AELE) (dont la Norvège, l’Islande, la Suisse et le Liechtenstein), la Turquie, la République de Macédoine du Nord et la Serbie utilisent également le DAU. Les informations relatives aux formulaires d’importation/exportation figurent dans le règlement délégué (UE) n° 2015/2446 de la Commission.

Document administratif unique

Code des douanes de l’UE

Le Code des douanes de l’Union (CDU) a été adopté en 2013 et ses dispositions de fond sont entrées en vigueur le 1er mai 2016. Il a remplacé le code des douanes communautaire (CDC). En plus de l’UCC, la Commission européenne a publié des règlements délégués et d’application sur les changements procéduraux réels.

Enregistrement et identification des opérateurs économiques (EORI)

Depuis le 1er juillet 2009, toutes les entreprises établies en dehors de l’UE doivent disposer d’un numéro EORI si elles souhaitent déposer une déclaration en douane ou une déclaration sommaire d’entrée/sortie. Toutes les entreprises américaines devraient utiliser ce numéro pour leurs dédouanements. Un numéro EORI doit être demandé officiellement aux autorités douanières de l’État membre spécifique vers lequel l’entreprise exporte en premier lieu. Les autorités douanières des États membres peuvent demander que des documents supplémentaires soient présentés parallèlement à une demande formelle de numéro EORI. Une fois qu’une entreprise a reçu un numéro EORI, elle peut l’utiliser pour exporter vers l’un des 28 États membres de l’UE. Il n’existe pas de format unique pour le numéro EORI. Une fois qu’un opérateur est titulaire d’un numéro EORI, il peut demander le statut d’opérateur économique agréé (OEA : voir ci-dessous sous « ARM »), qui peut lui donner un accès plus rapide à certaines procédures douanières simplifiées.

Vous trouverez de plus amples informations sur le numéro EORI à l’adresse suivante : Economic Operator Identification and Registration (identification et enregistrement des opérateurs économiques)

Coopération douanière entre les États-Unis et l’UE

Depuis 1997, les États-Unis et l’UE ont conclu un accord d’assistance mutuelle en matière douanière (AMCA) sur la coopération douanière pour les questions relatives à l’application des lois douanières. Pour plus d’informations, veuillez consulter la section Accords avec les États-Unis.

En 2012, les États-Unis et l’UE ont signé une décision reconnaissant la compatibilité de l’AEO (Authorized Economic Operator) et du C-TPAT (Customs-Trade Partnership Against Terrorism), facilitant ainsi un commerce plus rapide et plus sûr entre les opérateurs américains et européens. Le Cadre de normes SAFE de l’Organisation mondiale des douanes (OMD) constitue la norme mondiale pour les OEA. La certification OEA est délivrée par une autorité douanière nationale et est reconnue par les agences douanières de tous les États membres. Depuis le 17 avril 2017, un OEA peut être constitué de deux types d’autorisation différents : « simplification douanière » ou « sécurité et sûreté ». Le premier permet à un OEA de bénéficier de la simplification liée à la législation douanière, tandis que le second permet de faciliter les procédures de sécurité et de sûreté. Le fait d’expédier des articles à un négociant ayant le statut d’OEA pourrait faciliter le commerce d’un exportateur, car ses avantages comprennent un traitement accéléré des expéditions, une réduction des vols/pertes, une réduction des exigences en matière de données, une diminution des coûts d’inspection et une amélioration de la loyauté et de la reconnaissance. En vertu du Code des douanes de l’Union révisé, pour qu’un opérateur puisse faire usage de certaines simplifications douanières, l’autorisation de l’OEA devient obligatoire.

Les États-Unis et l’UE reconnaissent mutuellement leurs opérateurs certifiés en matière de sécurité et tiendront compte favorablement, dans la mesure du possible, du statut d’adhésion respectif des opérateurs de confiance certifiés. Le traitement favorable prévu par la décision entraînera une baisse des coûts, une simplification des procédures et une plus grande prévisibilité pour les activités commerciales transatlantiques. Elle reconnaît officiellement la compatibilité des programmes AEO et C-TPAT, facilitant ainsi un commerce plus rapide et plus sûr entre les opérateurs américains et européens. La décision a été initialement signée en mai 2012 et a été mise en œuvre en deux phases. La première a débuté en juillet 2012, lorsque le service américain des douanes et de la protection des frontières (CBP) a placé les expéditions provenant des membres de l’OEA de l’UE dans une catégorie de risque plus faible. La deuxième phase a eu lieu début 2013, l’UE reclassant les envois provenant des membres du C-TPAT dans une catégorie de risque plus faible. Les numéros d’identification CBP des fabricants étrangers (MID) sont donc reconnus par les autorités douanières de l’UE, conformément au règlement délégué 2015/2446 de la Commission (voir ci-dessus).

Informations complémentaires sur la décision

l documents à soumettre en même temps qu’une demande formelle de numéro EORI. Une fois qu’une entreprise a reçu un numéro EORI, elle peut l’utiliser pour exporter vers l’un des 28 États membres de l’UE. Il n’existe pas de format unique pour le numéro EORI. Une fois qu’un opérateur est titulaire d’un numéro EORI, il peut demander le statut d’opérateur économique agréé (OEA : voir ci-dessous sous « ARM »), qui peut lui donner un accès plus rapide à certaines procédures douanières simplifiées.

Vous trouverez de plus amples informations sur le numéro EORI à l’adresse suivante : Economic Operator Identification and Registration (identification et enregistrement des opérateurs économiques)

Articles passibles de droits de douane

Réglementation des importations :

Importation gratuite pour les passagers arrivant avec des articles achetés dans l’UE et destinés à un usage personnel uniquement :

  1. les produits du tabac :
  • 800 cigarettes ;
  • 400 cigarillos (max. 3 grammes chacun) ;
  • 200 cigares ;
  • 1 kilo de tabac à fumer ;
  1. les boissons alcoolisées :
  • 10 litres de spiritueux à plus de 22% ;
  • 20 litres de boissons alcoolisées à moins de 22% ;
  • 90 litres de vin (mais pas plus de 60 litres de vin mousseux) ;
  • 110 litres de bière.

Importation gratuite pour les passagers en provenance d’États non membres de l’UE (y compris les îles Canaries, les îles Anglo-Normandes et autres territoires similaires) :

  1. les produits du tabac, pour les passagers âgés de 17 ans et plus :
  • 200 cigarettes ; ou
  • 100 cigarillos (3 grammes maximum chacun) ; ou
  • 50 cigares ; ou
  • 250 grammes de tabac à fumer ; ou
  • un mélange proportionnel de ces produits ;
  1. des boissons alcoolisées, pour les passagers âgés de 17 ans et plus :
  • 1 litre de spiritueux de plus de 22% de volume, ou d’alcool éthylique non dénaturé de plus de 80% de volume ; ou
  • 2 litres de spiritueux ou d’apéritifs à base de vin ou de boissons similaires d’un volume inférieur à 22%, ou de vins mousseux ou de vins de liqueur ; ou
  • un mélange proportionnel de ces produits ; et en outre
  • 4 litres de vin tranquille ; et
  • 16 litres de bière ;
  1. les aliments, les fruits, les médicaments et les fleurs pour un usage personnel ;
  2. d’autres biens (pour les voyageurs aériens) jusqu’à une valeur totale de 430,- EUR (par adulte) ou 175,- EUR (par passager âgé de moins de 15 ans).

Les produits d’origine animale ne provenant pas d’un État membre de l’UE, d’Andorre, du Liechtenstein, de Norvège, de Saint-Marin ou de Suisse ne peuvent être importés dans un État membre de l’UE, à l’exception de quantités limitées en provenance d’Andorre, des îles Féroé, du Groenland, de l’Islande et de petites quantités de produits spécifiques en provenance d’autres pays.

  • Armes (un permis applicable est requis)
  • Plantes vivantes (un permis d’importation spécial est requis)
  • Tabac et cigarettes (soumis à des droits et taxes)
  • L’alcool n’est pas considéré comme un effet domestique et est toujours soumis à des droits et taxes. L’expéditeur est tenu de signer une déclaration en douane pour confirmer que l’envoi ne contient pas de boissons alcoolisées.
    • Le dédouanement de l’alcool est un dédouanement supplémentaire et n’est pas inclus dans les tarifs de destination standard.
    • L’alcool est soumis à des droits de douane conformément au code des douanes de l’UE, ce qui est compliqué. L’alcool est également soumis à des taxes basées sur
      • droits selon le tarif
      • des taxes de 19% basées sur les droits plus les coûts proportionnels de transport (porte à porte)
      • La viande et le lait, ainsi que tous les produits qui en sont dérivés, en provenance de pays tiers, à l’exception de quantités limitées en provenance d’Andorre, de Croatie, des îles Féroé, du Groenland, d’Islande et de petites quantités de produits spécifiques en provenance d’autres pays.
        – Les espèces protégées et leurs produits tels que répertoriés par la CITES (Convention de Washington), par exemple l’ivoire, l’écaille de tortue, le corail, la peau de reptile, le bois des forêts amazoniennes.

Cliquez ici pour voir : Douanes

Lorsque les produits entrent dans l’UE, ils doivent être déclarés aux douanes en fonction de leur classement dans la nomenclature combinée (NC). Le document de la CN est mis à jour et publié chaque année, et la dernière version peut être trouvée sur le site web de la Commission européenne.

Les exportateurs américains doivent consulter le « Tarif Intégré de la Communauté » (TARIC) pour identifier les différentes règles qui s’appliquent aux produits spécifiques importés sur le territoire douanier de l’UE. Pour déterminer si une licence est nécessaire pour un produit particulier, consultez le TARIC.

Le TARIC peut être consulté par pays d’origine, par code du système harmonisé (SH) et par description de produit sur le site web interactif de la direction générale de la fiscalité et de l’union douanière. Le TARIC en ligne est mis à jour quotidiennement.

Articles interdits

  • Drogues et stupéfiants
  • Explosifs
  • Munitions
  • Plantes séchées
  • Matériel pornographique
  • Certains types de viande
  • Matières radioactives
  • Tout animal ou espèce protégée (ivoire, peau de serpent, fourrure de léopard, etc.)
  • Objets d’importance historique (objets précolombiens, etc.)
  • Les animaux de compagnie doivent être identifiables (tatouage ou système d’identification électronique), vaccinés contre la rage et disposer d’un certificat de santé. Pour plus d’informations, veuillez vous adresser à l’ambassade la plus proche.
  • un maximum de 10 kg de viande, de lait et de produits laitiers en provenance de Croatie, des îles Féroé, du Groenland et d’Islande
  • Le lait en poudre pour bébés, les aliments pour enfants et les aliments médicaux spéciaux (y compris les aliments pour animaux de compagnie) peuvent être autorisés s’ils n’ont pas besoin d’être réfrigérés avant d’être ouverts, s’il s’agit d’aliments emballés sous leur propre marque et si l’emballage est muni du sceau d’origine (sauf s’il est utilisé à ce moment-là) et si leur quantité ne dépasse pas le poids de 10 kg en provenance de Croatie, des îles Féroé, du Groenland et d’Islande, et de 2 kg s’ils sont originaires d’autres pays.
  • le poisson uniquement s’il est éviscéré et ne dépasse pas le poids de 20 kg
  • devises – aucune restriction si elles proviennent d’un pays de l’UE. Déclarable pour tous ceux qui voyagent en dehors de l’UE lorsque le montant dépasse 10 000 euros ou l’équivalent dans une autre devise.
  • les manteaux, la fourrure et les chaussures en cuir d’animaux protégés devront faire l’objet d’une autorisation spéciale.

Divers (Animaux de compagnie, moteurs, et autres.)

Réglementation sur les armes et les munitions :

Les visiteurs qui transitent par l’Allemagne sans passer par l’immigration et sans quitter la zone de transit de l’aéroport n’ont pas besoin de détenir un permis.

Les visiteurs entrant en Allemagne ont besoin d’un permis délivré par l’autorité compétente en matière d’armes. Pour plus d’informations, voir www.zoll.de

Pour les militaires actifs :

  1. si vous voyagez en service et ne portez que des armes militaires enregistrées, aucun permis n’est nécessaire ;
  2. si vous voyagez en service et importez des armes à feu enregistrées qui appartiennent au voyageur, une carte d’enregistrement d’armes à feu est requise ;
  3. Les militaires américains et le personnel civil du ministère américain de la Défense doivent être titulaires d’une carte d’enregistrement d’armes à feu ou d’un formulaire militaire américain AE 2075 ou AE 550-17A.

Interdit : Il est interdit d’importer des armes et des munitions de la Fédération de Russie et de la Syrie. Pour plus d’informations, voir https://sanctionsmap.eu/#/main/

Faune et flore sauvages :

L’importation de certains végétaux est interdite en Allemagne (pommes de terre, vignes, feuilles de vigne, etc.).

Informations complémentaires sur les règlementations :

Interdiction : importation de viande fraîche et de produits à base de viande en provenance des pays de la CEI, du Portugal, de la Sardaigne, de l’Espagne, de la Turquie et de tous les pays d’Afrique et d’Asie. En provenance d’autres pays : autorisé jusqu’à 1 kg ; gibier et volaille jusqu’à 30 kg.

Réglementation douanière pour les membres d’équipage :

Importation gratuite, une fois par jour, de :

  1. 40 cigarettes ou 20 cigarillos ou 10 cigares ou 50 grammes de tabac ou une combinaison proportionnelle de ces marchandises ;
  2. d’autres marchandises jusqu’à une valeur de 90 euros, dont la valeur des denrées alimentaires de base ne peut dépasser 30 euros.

Il n’y a pas de franchise de droits pour l’alcool et les boissons alcoolisées.

Animaux de compagnie :

Les chats et les chiens sont soumis au règlement (CE) n° 998/2003 et au règlement (UE) 576/2013 . Pour plus d’informations, contactez l’ambassade d’Allemagne la plus proche. Un nombre maximal de 5 animaux peut être importé sans autorisation préalable (exception : les artistes ayant besoin de chiens/chats pour les besoins de leur profession peuvent importer plus de 5 chiens/chats sans autorisation préalable). Les animaux de compagnie peuvent entrer dans l’avion en tant que bagages enregistrés, dans la cabine ou en tant que fret.

Les animaux de compagnie ne peuvent être importés que par les aéroports dotés de points d’inspection frontaliers vétérinaires : Berlin (BER), Cologne (CGN), Francfort (FRA), Francfort-Hahn (HHN), Hambourg (HAM), Hanovre (HAJ), Leipzig Halle (LEJ) et Munich (MUC).

Bien que l’aéroport de Düsseldorf (DUS) ne dispose pas de point d’inspection frontalier vétérinaire, les animaux domestiques peuvent entrer via DUS pour des entrées privées uniquement.

Les animaux domestiques ne peuvent pas être transportés en soute avec Lufthansa via Munich (MUC).

Interdit : l’importation en Allemagne de races et de croisements d’American Staffordshire Terrier, Bull Terrier, Pit Bull Terrier et Staffordshire Terrier est interdite. D’autres races peuvent être interdites au niveau de l’État fédéral ou nécessiter une autorisation avant le voyage.

Pour plus de détails, veuillez consulter le site de l’administration des douanes allemandes : www.zoll.de/EN/Private-individuals/Travel/travel_node.html.

Les oiseaux sont soumis à la décision (CE) n° 25/2007. Le certificat de santé doit être accompagné d’une traduction en allemand.

Interdit : l’importation d’oiseaux et de volailles de compagnie et de produits dérivés en provenance du Cambodge, de Chine (Rép. pop.), de Hong Kong (RAS Chine), d’Indonésie, du Japon, de Corée (Rép.), de la Rép. dém. pop. lao, du Pakistan, de la Thaïlande et du Viêt Nam.

Règlement sur le dédouanement des bagages :

Les bagages sont dédouanés à l’aéroport de destination finale en Allemagne.

Exemption : bagages des passagers en transit dont la destination est hors d’Allemagne.

Monnaie

Réglementation des importations de devises :

Les mêmes règles que pour l’exportation s’appliquent.

Réglementation des exportations de devises :

Monnaie locale (Euro-EUR) et devises étrangères : aucune restriction si vous arrivez d’un autre État membre de l’UE ou si vous vous y rendez.

Si vous arrivez directement d’un pays hors de l’UE ou si vous vous y rendez : les montants supérieurs à 10 000 euros ou à leur équivalent dans une autre devise (y compris les traites bancaires et les chèques de toute nature) doivent être déclarés.

Importation des vehicules à moteur

Documents requis

  • Preuve de propriété
  • Documents relatifs aux voitures
  • Original du connaissement
  • Anmeldebestatigung
  • Carte d’assurance du pays d’origine
  • Assurance responsabilité civile initiée au moment du dédouanement
  • Enregistrement et copie du titre du pays d’origine

L’enregistrement doit montrer une utilisation minimale des 6 derniers mois avant l’expédition / avant le premier enregistrement du client en Allemagne.

Informations spécifiques

Enregistrement à la mairie en Allemagne (Anmeldebestatigung) du propriétaire des biens.

Les voitures et les motos doivent être en possession du propriétaire des articles et doivent avoir été utilisées pendant au moins 6 mois (comme en témoigne une immatriculation en bonne et due forme) au point d’origine avant l’expédition ; une confirmation adéquate sera donnée par une simple déclaration dans le cadre de la déclaration de douane.

L’autorisation de possession et d’utilisation nécessite un titre et des documents d’immatriculation indiquant le nom du client et le véhicule identifié pour l’importation.

Les voitures doivent être inspectées avant d’être immatriculées. Elles doivent être conformes aux réglementations techniques et environnementales allemandes et peuvent nécessiter des modifications.

Le dédouanement exige la connaissance de tous les détails techniques de la voiture.

Les taxes et droits doivent être payés à l’avance au bureau de douane.

Cliquez ici pour voir : Réglementation des taxes d’aéroport

Was this article helpful?
Dislike 0
Views: 65
Previous: Fiche pratique pour l’Allemagne
Next: Informations Voyageurs Allemagne
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Copyright - World Baggage Network