Réglementation douanière en Angola

Last modified: août 22, 2023
Vous êtes ici :
Temps de lecture estimé : 5 min

Réglementation douanière en Angola

Les taxes et frais d’importation pour les produits entrant en Angola sont calculés sur la valeur CIF (coût, assurance et fret) du produit et comprennent :

  • Les droits d’importation peuvent varier de 2 à 50 %
  • Droits de douane généraux : 2 %
  • Frais de courtage : 0,5 à 2 % en moyenne
  • Frais de port : 90 USD pour un conteneur de 20 pieds et 153 USD pour un conteneur de 40 pieds
  • Frais portuaires de manutention du terminal jusqu’à l’équivalent de 278 USD par conteneur de 20 pieds ou 473 USD par conteneur de 40 pieds
  • Droit de timbre : 1 %

Le régime du tarif douanier de l’Angola a été mis à jour en août 2018. Les droits d’importation sont actuellement de 10,9 % en moyenne, avec une fourchette allant de 2 à 50 %.

Une analyse de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) des tarifs douaniers de 2014 en Angola montre que les droits d’importation sur les produits agricoles ont doublé en moyenne pour atteindre 23,3 %, tandis que les droits sur les produits non agricoles ont augmenté en moyenne de 2 % pour atteindre 9,1 %. Les droits d’importation sur les produits manufacturés sont désormais de 10 % en moyenne et ceux sur les produits miniers de 14,3 %. Les droits d’importation les plus élevés reflètent les secteurs où l’Angola se concentre sur le développement de la production nationale, à savoir : le café (50 %), les boissons (43,7 %), les fruits et légumes (43,3 %), le poisson et les produits de la pêche (25,3 %), le sucre (18,6 %), les céréales (17,3 %) et le bois (17 %). Les matières premières sont les importations les plus taxées, avec 20,5 % en moyenne, tandis que les produits finis sont taxés à 10,5 % en moyenne.

Pour déterminer le coût des droits d’importation et des taxes connexes en Angola pour des produits spécifiques et pour les marchés du monde entier, veuillez consulter le site web d’infos DOUANE.
Des exonérations ou des réductions des droits d’importation peuvent être accordées pour les matières premières utilisées dans la production industrielle. Les investisseurs peuvent également bénéficier de droits d’importation et d’autres déductions fiscales dans le cadre de leur contrat d’investissement avec le gouvernement angolais.

Les ventes au gouvernement angolais sont exemptées de droits d’importation. Ainsi, la plupart des ventes dans l’industrie pétrolière et gazière sont exemptées car ces opérations appartiennent en partie à la compagnie pétrolière gouvernementale Sonangol.

Taxe de consommation : Une taxe de consommation est imposée sur tous les produits vendus dans l’économie formelle en Angola, la majorité à un taux de 2 à 30 %. Le niveau des taxes à la consommation dépend du produit, la plupart étant accessibles à 10 %. Un taux réduit de taxe à la consommation de 2 % est imposé sur les importations prioritaires telles que les produits pharmaceutiques, les dispositifs médicaux, certains intrants agricoles et les équipements industriels. Des taxes à la consommation de 30 % sont en place pour certains biens de consommation haut de gamme, tels que les véhicules et certains produits agricoles, pour lesquels le gouvernement encourage la production nationale.

Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) : Une TVA est envisagée par l’autorité fiscale du gouvernement angolais (AGT-Administração Geral Tributária) au sein du ministère des finances. Le gouvernement prévoit qu’une structure de TVA pourrait être mise en œuvre d’ici octobre 2019, une fois que l’infrastructure financière et administrative et l’expertise appropriées pour mettre en œuvre un tel système pourront être établies. La taxe à la consommation serait éliminée si une TVA était mise en place, ce qui pourrait entraîner une baisse des prix pour les consommateurs.

Frais de surestaries : Il n’y a pas de frais de surestaries pour les 15 premiers jours, ni de frais d’entreposage au terminal pour les 5 premiers jours après la livraison au port. Après cette période, les tarifs sont de 40 $/jour pour les surestaries et de 61 $/jour pour le stockage au terminal pour un conteneur de 40 pieds.

Cliquez ici pour découvrir : Les taifs des importations en Angola

Importation gratuite (pour les passagers de plus de 17 ans) :

  • 400 cigarettes ou 500 grammes de cigares ou autres produits du tabac ;
  • 1/4 de litre d’eau de toilette ou 0,05 litre de parfum, d’après-rasage ou de produits similaires ;
  • 2 litres de vin et 1 litre de spiritueux ;
  • les biens personnels tels que les vêtements ;
  • les articles généraux à usage personnel, les cadeaux ou les souvenirs jusqu’à une valeur totale de 500 USD.

Les documents requis pour l’importation en Angola comprennent :

  • L’original de la lettre de transport aérien (AWB) / du connaissement (BL)
  • Facture commerciale originale (indiquant les codes HTS pour chaque article)
  • Liste de colisage
  • Certificat de chargement angolais délivré dans le pays d’expédition
  • Licence d’importation et/ou certificat phytosanitaire délivré par le ministère concerné, si nécessaire en fonction du produit.

Marchandises interdites et restreintes :

  • les médicaments et les denrées alimentaires dangereuses pour la santé ou les drogues ou substances sous quelque forme que ce soit ;
  • du matériel pornographique ;
  • les plantes originaires des zones infectées ;
  • les machines à sous ;
  • alcool pur (dénaturé) ;
  • des animaux, des parties d’animaux ou des produits animaux sans les certificats correspondants ;
  • des timbres fiscaux ou postaux ou des objets de valeur ;
  • Les armes à feu, les munitions et les matières explosives sont interdites.

Les articles interdits d’importation en Angola sont les suivants

  • Animaux et plantes – Le gouvernement angolais interdit l’importation d’animaux et de sous-produits animaux en provenance de régions touchées par des épizooties et de plantes provenant de régions touchées par des maladies épiphytiques.
  • Produits liés à la « moralité » – Certaines boissons distillées, la pornographie, la roulette et autres machines à sous, et d’autres biens spécifiés par la loi. Malgré cette loi, plusieurs casinos fonctionnent à Luanda.
  • Véhicules – Les véhicules de tourisme dont la date de fabrication remonte à plus de six ans ne peuvent être importés en Angola. Les véhicules à usage industriel tels que les camions et ceux destinés au transport de plus de 10 personnes ne sont interdits que s’ils ont plus de 10 ans à compter de la date de fabrication.
  • Produits biotechnologiques – L’Angola interdit l’importation de céréales ou de semences transgéniques viables. Le ministère de l’agriculture contrôle toutes les importations agricoles et exige des importateurs qu’ils présentent des documents certifiant que leurs marchandises ne contiennent pas de produits biotechnologiques. L’aide alimentaire transgénique est autorisée mais doit être broyée. Les importations de biotechnologies destinées à la recherche scientifique sont soumises aux réglementations et aux contrôles établis par le ministère de l’agriculture.
  • Imitations des formules de franchise nationales.
  • Les médicaments faits maison ou à la main.
  • Produits alimentaires qui ne répondent pas aux conditions établies par la législation en vigueur ou qui sont dans un mauvais état de conservation.
  • Piles et accumulateurs usagés.
  • Pneus rechapés ou usagés.
  • Produits de contrefaçon

Les marchandises nécessitant des licences d’importation pour des ministères spécifiques incluent :

  • Produits pharmaceutiques à usage humain, saccharine et produits dérivés de la saccharine (Ministère de la santé)
  • Radios, émetteurs, récepteurs et autres appareils (Ministère des télécommunications) ;
  • Armes, munitions, feux d’artifice et explosifs (Ministère de l’Intérieur)
  • Plantes, racines, bulbes, cultures microbiennes, bourgeons, fruits, graines, et caisses et autres emballages contenant ces produits (Ministère de l’Agriculture)
  • Timbres fiscaux ou postaux (Ministère des Postes et Télécommunications)
  • Substances toxiques et vénéneuses et produits pharmaceutiques, y compris les vaccins pour animaux (Ministères de l’agriculture, de l’industrie et de la santé)
  • Échantillons ou autres marchandises importés à des fins de promotion et non de vente commerciale (douanes).

Cliquez ici pour voir : Importations interdites et restreintes en Angola

  • Narcotiques/drogues illégales de toute sorte
  • Explosifs, munitions et armes de toutes sortes & gilets pare-balles
  • L’alcool et le vin sont strictement interdits et seront confisqués
  • Tout matériel imprimé, livres, magazines, etc
  • Médicaments et équipement médical
  • Matériel et statues pornographiques
  • Tout matériel subversif, matériel contraire à la foi de l’Islam et littérature anti-gouvernementale
  • Marchandises portant des mots ou des inscriptions à connotation religieuse
  • Cassettes vidéo, DVD, tout autre type de film
  • Jeux vidéo de salon ou parties de ceux-ci
  • Aliments de porc, produits ou sous-produits de porc
  • Marchandises en quantités commerciales

Divers (Animaux domestiques, moteurs, et autres.)

La faune et la flore sauvages :

L’importation de certaines espèces végétales ou d’animaux vivants menacés et de leurs produits est interdite ou limitée par la CITES.

Animaux domestiques :

Les chats et les chiens doivent être accompagnés d’un permis d’importation valide délivré par les autorités vétérinaires de l’Angola, ainsi que d’un certificat de santé vétérinaire et d’un certificat de vaccination contre la rage délivré au plus tard 4 mois avant l’arrivée.

Réglementation sur l’exportation de devises :

  • Monnaie locale (Kwanza-AOA) : jusqu’à 50 000 AOA. – pour les résidents et les non-résidents.
  • Monnaies étrangères :
  • Résidents (âgés de plus de 17 ans) : jusqu’à 15 000 USD ou l’équivalent ;
  • Résidents (moins de 18 ans) : jusqu’à 5 000 USD ou l’équivalent ;
  • Non-résidents (plus de 17 ans) : jusqu’à 10 000 USD ou l’équivalent ;
  • Non-résidents (moins de 18 ans) : jusqu’à 3 000 USD ou l’équivalent.

Exempt :

  • Si vous êtes en possession d’une lettre (certifiée par la B.N.A./D.O.I.) d’une société ou d’une entité qui a pris en charge le paiement de toutes les dépenses pendant le séjour en Angola : devises étrangères à concurrence du montant importé.
  • Montants laissés avec les reçus des factures payées ou les bons de change.
Was this article helpful?
Dislike 0
Views: 97
Previous: Informations Voyageurs Angola
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Copyright - World Baggage Network