Réglementation douanière en Colombie

Last modified: septembre 25, 2023
Vous êtes ici :
Temps de lecture estimé : 11 min

Réglementation douanière

Emportez toujours une photocopie couleur de la page de données et du visa colombien de votre passeport pour vous identifier.

L’homosexualité est légale mais n’est pas largement acceptée, en particulier dans les zones rurales. Consultez notre page d’informations et de conseils sur la communauté LGBT avant votre voyage.

Il est interdit de photographier les sites militaires ou stratégiques du gouvernement.

Le fait d’avoir des relations sexuelles avec un mineur constitue une infraction pénale grave.

Drogues

Ne prenez pas de drogues illégales, quelles qu’elles soient. Les méthodes de détection du trafic de drogue en Colombie sont sophistiquées et toute personne qui tente de faire du trafic de drogue doit s’attendre à être arrêtée. Une condamnation entraîne des peines sévères. Des ressortissants britanniques ont été arrêtés et placés en détention pour avoir tenté de faire sortir clandestinement de la cocaïne du pays. Les conditions de détention sont dures. Préparez vos propres bagages et gardez-les avec vous à tout moment. Ne transportez pas d’objets pour d’autres personnes.

Nettoyage spirituel

L’ayahuasca, ou yage, est une plante traditionnelle utilisée dans les cérémonies de « purification spirituelle » par les communautés indigènes de Colombie, principalement dans le Putamayo et la région amazonienne. La cérémonie du yage implique généralement la consommation d’une infusion contenant du diméthyltryptamine (DMT), une drogue hallucinogène. La consommation de ce breuvage n’est pas réglementée et ses effets sur les conditions médicales existantes sont peu connus. Des personnes ont souffert de graves effets secondaires et, dans certains cas, sont décédées après avoir participé à ces cérémonies.

Les retraites de purification spirituelle ou yage se trouvent généralement à une certaine distance des zones habitées, ce qui rend difficile l’accès aux soins médicaux pour ceux qui en ont besoin.

Cliquez ici pour voir : Lois et coutumes locales

Lorsque vous exportez vers la Colombie, prenez des dispositions avec une agence des douanes pour recevoir la marchandise et la dédouaner. Voici les principales étapes à suivre :

Les douanes inspectent les marchandises, lorsqu’elles le jugent nécessaire, et autorisent ensuite le retrait des marchandises.

Remplissez la « Déclaration andine de valeur en douane » (Declaración Andina de Valor en Aduana) lorsque la valeur de l’importation est égale ou supérieure à USD 5 000,00 FOB.

Remplissez la déclaration d’importation (« Declaración de Importación »). Lorsque la valeur de l’importation est égale ou supérieure à 1 000 USD, les courtiers en douane doivent s’occuper de tous les documents et dédouaner l’expédition.

Rendez-vous dans une entité financière agréée et payez les droits d’importation, la TVA, les surtaxes et autres frais.

Présentez tous les documents à la douane.

L’importateur doit conserver les documents d’importation pendant une période d’au moins cinq ans.

Les fonctionnaires des douanes sont chargés d’inspecter les marchandises pour vérifier que la description et la classification sont conformes à la déclaration de l’importateur. Un groupe d’inspection des douanes effectue souvent des enquêtes aléatoires après dédouanement pour détecter les fraudes, les irrégularités de change et l’évasion fiscale. Les principaux courtiers en douane disposent d’un bureau de douane dans leurs propres entrepôts sous douane où la plupart des procédures de dédouanement sont effectuées avant la livraison de la marchandise au client.

Articles ménagers et effets personnels usagés

Documents requis

Citoyens étrangers et colombiens

  • Copie de passeport notariée chez un notaire colombien (doit inclure les pages vierges) ; n’utilisez pas la biométrie car nous avons besoin du cachet de l’immigration pour la procédure douanière.
  • Liste de colisage dactylographiée, sans valeurs, avec les marques, le numéro de série, le modèle et la référence des articles électroniques (pas de « packed by owner » / PBO)
  • Visa de travail du propriétaire du chargement, valable pour au moins 12 mois.
  • Certificat de résidence délivré par le consulat colombien à l’étranger déclarant la résidence à l’étranger depuis plus de 2 ans (citoyens de retour)
  • « Registro unico de Retornados » pour les citoyens colombiens de retour au pays qui ont vécu à l’étranger pendant au moins trois ans (facultatif si le client souhaite appliquer l’exception des droits et taxes) (citoyens colombiens de retour au pays) https://tramitesmre.cancilleria.gov.co/tramites/enlinea/solicitarRetornado.xhtml
  • 530 formulaire « Declaracion de Viajeros O De Equipajes No Acompanados » (pour les envois de bagages non accompagnés) (étrangers, citoyens de retour) l’expéditeur doit remplir ce formulaire à son arrivée à l’aéroport et le faire tamponner par les autorités douanières à ce moment-là, et non le lendemain. Ce formulaire doit être rempli et envoyé à l’agent de dédouanement avec les autres documents. Si ce document n’est pas rempli, le dédouanement peut être retardé ou refusé.
  • Procuration fournie par l’agent local. (notarié en Colombie)

Diplomates

  • Copie du passeport avec le sceau de l’entité diplomatique (doit inclure les pages vierges). Veuillez ne pas utiliser le passeport biométrique car nous avons besoin du cachet de l’immigration pour les formalités douanières.
  • Liste de colisage dactylographiée, sans valeurs, avec les marques, le numéro de série, le modèle et la référence des articles électroniques (pas de « packed by owner » / PBO)
  • Accréditation diplomatique (étranger)
  • Les diplomates colombiens de retour au pays doivent obtenir un permis délivré par le ministère des affaires étrangères.
  • 530 formulaire « Declaracion de Viajeros O De Equipajes No Acompanados » (pour les envois de bagages non accompagnés) (étrangers, citoyens de retour) l’expéditeur doit remplir ce formulaire à son arrivée à l’aéroport et le faire tamponner par les autorités douanières à ce moment-là, et non le lendemain. Ce formulaire doit être rempli et envoyé à l’agent de dédouanement avec les autres documents. Si ce document n’est pas rempli, le dédouanement peut être retardé ou refusé.
  • Procuration fournie par l’agent local. (notarié en Colombie ou imprimé sur papier de l’entité diplomatique)

Informations spécifiques

  • Le propriétaire des biens doit être âgé d’au moins 18 ans pour importer un envoi d’articles ménagers et le présenter au dédouanement.
  • L’envoi doit arriver au port colombien désigné dans les 120 jours civils suivant l’arrivée du propriétaire.
  • L’expédition doit payer des droits et taxes de 15% sur la valeur CIF.
  • Le dédouanement partiel n’est pas autorisé et doit être effectué à l’aéroport ou au port d’arrivée.
  • Le dédouanement prend environ 10 à 12 jours, plus 2 jours de transit vers la résidence du propriétaire des marchandises dans des conditions normales.
  • Tous les envois sont soumis à une inspection physique, à l’exception des envois diplomatiques.
  • Un seul envoi d’articles ménagers peut être importé par famille tous les cinq (5) ans.
  • Le délai pour l’arrivée des hhgds est de 30 jours civils avant ou 120 jours civils après l’arrivée du propriétaire.
  • Le délai d’arrivée des bagages non accompagnés est de 30 jours civils avant ou 90 jours civils après l’arrivée du propriétaire.
  • Lors de toute visite en Colombie au cours de la période de 2 ans, le propriétaire des marchandises ne doit pas avoir dépassé 15 jours de séjour temporaire. (citoyens colombiens de retour au pays)
  • Le propriétaire des biens ne peut pas avoir importé un envoi d’articles ménagers au cours des 5 dernières années.
  • Le propriétaire des marchandises doit obtenir un certificat délivré par le consulat colombien d’origine, qui peut servir de preuve du séjour à l’étranger.
  • Le propriétaire des biens, en tant que citoyen colombien de retour au pays, peut demander l’exonération des droits et taxes pour l’importation de ses biens de consommation courante en Colombie, s’il a vécu à l’étranger pendant 3 ans ou plus. Dans ce cas, le propriétaire des biens doit effectuer l’enregistrement en ligne sur la page web du ministère des affaires étrangères et envoyer le « Certificado de Beneficiarios de la Ley 1565 de 2012 » à l’entreprise de déménagement.
  • Les envois diplomatiques sont dédouanés sans inspection physique à l’aéroport ou au port d’arrivée.
  • Les diplomates colombiens de retour au pays doivent utiliser le permis diplomatique dans les 6 mois suivant l’achèvement d’un contrat de travail (avec une ambassade, un consulat et une organisation autorisée) dans le pays d’origine pour utiliser le permis diplomatique et bénéficier de l’entrée en franchise de droits et de taxes de l’envoi.
  • Pour les bagages non accompagnés, les étrangers et les citoyens de retour doivent prouver qu’ils ont séjourné à l’étranger pendant au moins 5 jours civils.
  • Les diplomates doivent être dûment enregistrés auprès du ministère des affaires étrangères avant l’arrivée de leur expédition. Confirmez l’enregistrement en contactant l’agent de destination avant l’importation.
  • Les diplomates étrangers doivent obtenir une franchise auprès d’une ambassade, d’un consulat ou d’une organisation diplomatique du ministère des affaires étrangères.
  • L’approbation de la franchise par le ministère prend environ 2 à 3 semaines.
  • Les envois d’articles ménagers sont soumis à des droits et taxes d’environ 15 % de la valeur CIF (coût, assurance et fret), à l’exception des envois diplomatiques.
  • Les inventaires consulaires notariés ne dispensent pas du paiement des droits.
  • La valeur des biens ménagers sur laquelle les droits et taxes sont perçus est calculée après l’inspection douanière.
  • Si les citoyens n’ont pas vécu deux ans à l’étranger, ils doivent effectuer une « réimportation » en joignant les documents d’exportation des ménages.
  • Processus de « réimportation » : les articles à importer doivent être les mêmes que ceux exportés de Colombie, le poids, le volume et le nombre de colis doivent correspondre.
  • La préalerte doit indiquer les poids et/ou volumes réels, les détails de la livraison, etc.
  • Les caisses en bois doivent présenter un tampon NIMP-15 prouvant la certification.
  • Les douanes confisqueront les marchandises dans les cas suivants :
  • Dépassement de l’allocation autorisée (par exemple, plus d’un appareil électrique)
  • Destinés à des fins différentes de celles pour lesquelles les marchandises ont été importées
  • Arrivée en dehors de la période établie (30 jours après ou 30 jours avant)
  • Aucune quantité commerciale n’est autorisée à l’importation.

Cliquez ici pour voir : Guides des pays

Articles taxables

Importation gratuite pour les passagers âgés de 18 ans et plus :

  • 200 cigarettes et 50 cigares et moins de 50 grammes de tabac ;
  • 2 bouteilles de boissons alcoolisées par passager ;
  • une quantité raisonnable de parfum pour l’usage personnel des passagers féminins.

L’importation des produits suivants a été spécifiquement interdite : dieldrine, aldrine, chlordane, endosulfan, heptachlore, lindane et toute préparation contenant ces produits, essence contenant du tétraéthylène de plomb et jouets de type arme.

Une licence d’importation est requise pour 101 sous-classifications de la liste tarifaire colombienne. Aucune licence d’importation n’est approuvée pour les produits suivants : véhicules et pièces d’occasion, pneus usagés, vêtements usagés ou irréguliers, liquidations de vêtements, sacs et sachets usagés, sacs de fibres végétales, chiffons et cordages de déchets de matières textiles. Seul l’Institut de l’industrie militaire (Indumil) (le fabricant d’armes et d’explosifs appartenant au gouvernement colombien) peut importer des armes, des explosifs et des matières premières connexes.

Cliquez ici pour voir : Importations restreintes interdites

  • Il est interdit d’importer des armes à feu, des explosifs et des munitions dans ce pays sans l’autorisation expresse des autorités colombiennes.
    – Tout chien ou autre animal importé dans le pays devra être muni d’un certificat de santé délivré par un vétérinaire et d’un vaccin contre la rage avant d’être admis.
  • Armes à feu et armes de collection (une autorisation du ministère colombien de la Défense est requise et doit être obtenue avant l’importation)
  • Ensembles de chambre à coucher (un seul ensemble de chambre à coucher par membre de la famille)

Un seul type de gros appareil ménager peut être importé, à l’exception des téléviseurs (3 maximum).

Articles interdits

  • Les légumes, les plantes et les matériaux végétaux sont interdits d’entrée.
  • La viande et les denrées alimentaires d’origine animale sont également interdites d’entrée.
  • Liqueurs / spiritueux
  • Produits alimentaires
  • Autos, motos, bateaux, jet skis, voiturettes de golf, etc.
  • Matériaux de construction
  • Bijoux
  • Espèces
  • Compresseurs
  • Caméras de sécurité
  • Pneus, pièces détachées
  • Produits chimiques

Divers (Animaux de compagnie, moteurs, et autres.)

Réglementation sur les armes et les munitions :

Une autorisation préalable des services de police régionaux est requise pour l’importation et l’exportation. Doit être déclaré à l’arrivée et au départ.

Faune et flore sauvages :

L’importation de certaines espèces de plantes menacées, d’animaux vivants et de leurs produits est interdite ou restreinte par la CITES.
Pour plus de détails, veuillez consulter le site CITES : www.cites.org.

Informations complémentaires sur les règlementations :

Interdit : légumes, plantes ou matériel végétal, viande et produits alimentaires d’origine animale.

Animaux de compagnie :

Les passagers arrivant avec des chats ou des chiens doivent obtenir l’approbation de l’Institut agricole colombien (ICA) au premier point d’entrée et doivent être accompagnés :
1. l’original du certificat d’inspection sanitaire délivré (ou visé) par l’autorité sanitaire officielle du pays d’origine, contenant tous les détails concernant l’animal. Le certificat doit être tamponné et signé pour une période n’excédant pas 10 jours civils avant l’arrivée et doit indiquer que l’animal de compagnie :
a. est en bonne santé et exempt de maladies contagieuses et parasitaires et ne présente aucune blessure fraîche ou en voie de guérison ;
b. a un plan de vaccination à jour et est apte au transport ;
c. a été traité avec des produits antiparasitaires internes ou externes autorisés ;
2. l’original et la copie d’un certificat de vaccination contre la rage délivré au moins 60 jours avant l’arrivée. Si l’animal est vacciné pour la première fois, cela doit être fait au moins 21 jours avant l’arrivée.
Les animaux domestiques importés des États-Unis doivent être accompagnés d’un certificat délivré par l’Animal and Plant Health Inspection Service (USDA -APHIS).

Les chats ou les chiens importés qui ne respectent pas les conditions mentionnées ci-dessus sont soumis à une quarantaine (ou à d’autres mesures appropriées) de 5 jours aux frais du passager dans les locaux de la société de transport. Il n’y a pas de bureau de quarantaine à l’aéroport.
Pour plus d’informations, contactez la Direction technique de la quarantaine de l’ACI à l’adresse www.ica.gov.co ou les bureaux de l’ACI à l’aéroport.
En outre, les passagers quittant la Colombie doivent obtenir un certificat CIS (Certificado de Inspeccion Sanitario) délivré par l’Institut agricole colombien (ICA) à l’aéroport d’El Dorado, autorisant la sortie de l’animal. Cela peut être fait jusqu’à trois jours avant le voyage, du lundi au vendredi.
Interdit :

Les races canines suivantes et tout croisement de celles-ci : Staffordshire terrier, American Staffordshire terrier, pit-bull terrier, American pit-bull terrier.

Règlement sur le dédouanement des bagages :

Les bagages sont dédouanés à l’aéroport de destination finale en Colombie.
Exempt :
a. les bagages des passagers se rendant en Arménie (AXM) ou à Manizales (MZL), qui sont dédouanés à l’aéroport d’entrée en Colombie ;
b. les bagages des passagers en transit sur un vol international à destination d’un pays autre que la Colombie.

Monnaie

Réglementation des importations de devises :

Monnaie locale (peso colombien – COP) et devises étrangères : jusqu’à 10 000 USD ou l’équivalent. Les montants supérieurs à 10 000 USD doivent être déclarés à l’arrivée.

Réglementation des exportations de devises :

RÉSIDENTS :

  • si vous avez moins de 15 ans : monnaie locale (peso colombien – COP) : jusqu’à 5 642,- COP par jour de séjour à l’étranger (max. 169 260,- COP par an) ou devises étrangères : jusqu’à 35,- USD ou équivalent par jour de séjour à l’étranger (max. 1 050,- USD ou équivalent par an) ;
  • si vous avez 15 ans ou plus : monnaie locale: jusqu’à 11 284,- COP par jour de séjour à l’étranger (max. 338 520,- par an) ou monnaies étrangères : jusqu’à 70,- USD ou équivalent par jour de séjour à l’étranger (max. 2 100,- USD ou équivalent par an).

NON-RESIDENTS :

Monnaie locale et devises étrangères : jusqu’à 10 000 USD ou équivalent. Les montants supérieurs à 10 000 USD doivent être déclarés à l’arrivée.

Importation des vehicules à moteur

Documents requis

Citoyens étrangers et colombiens

  • Copie du passeport diplomatique (il est disponible)
  • Carte d’identité colombienne, accréditation diplomatique.
  • OBL (3) / AWB (2)
  • Facture commerciale originale avec description complète du véhicule, y compris les accessoires, en USD (de préférence)
  • Procuration fournie par l’agent local. (doit être imprimé sur le papier de l’entité diplomatique)

Diplomates

  • Passeport du propriétaire de la marchandise
  • Carte d’identité (citoyens de retour)
  • OBL (3) / AWB (2)
  • Licence d’importation approuvée par les douanes à destination (pour les diplomates qui reviennent au pays et les véhicules neufs)
  • Facture commerciale originale avec description complète du véhicule, y compris les accessoires, en USD (de préférence)
  • Certificat de contrôle antipollution (certificat d’émissions) du constructeur ou de l’entreprise de montage du véhicule.
  • Visa en cours de validité pour au moins 12 mois (diplomates, étrangers)
  • Liste des spécifications du véhicule
  • Certificats de conformité pour les ceintures de sécurité, les vitrages, les systèmes de freinage
  • Importateur temporaire de type RUT

Informations spécifiques

  • Le dédouanement prend environ 3 à 4 semaines à compter de la date d’arrivée à l’aéroport ou au port.
  • Les non-diplomates sont soumis à des droits et taxes d’environ 15 à 85 % de la valeur coût, assurance et fret (CIF).
  • Les diplomates colombiens de retour au pays doivent obtenir personnellement un permis diplomatique auprès du ministère des affaires étrangères.
    • Il faut compter environ 15 à 20 jours ouvrables pour obtenir l’approbation du ministère des affaires étrangères.
  • Le certificat de contrôle antipollution doit indiquer que toutes les pièces et tous les accessoires sont fonctionnels et ne nuisent pas à l’environnement.
    • Il doit être légalisé par l’ambassade ou le consulat colombien d’origine.
    • Le certificat doit être obtenu auprès de l’assembleur du véhicule à l’origine pour les véhicules fabriqués en 1997 ou après (retour des diplomates colombiens).
  • Seuls les diplomates dûment enregistrés auprès du ministère des affaires étrangères peuvent importer des véhicules à moteur neufs ou d’occasion en Colombie avec un permis diplomatique valide.
  • Le permis diplomatique doit être obtenu avant l’arrivée du véhicule en Colombie car il est nécessaire pour obtenir l’approbation de la licence d’importation.
    • Une fois la licence approuvée, le ministère de l’environnement délivrera un certificat de qualité autorisant l’importation du véhicule (environ 5 jours).
  • Les diplomates doivent payer une taxe IVA, qui varie entre 15 et 45 % de la valeur CAF, en fonction de la cylindrée de l’automobile.
  • Les diplomates étrangers sont exonérés du paiement des droits et taxes sur les importations de véhicules à moteur.
  • Les diplomates étrangers ne sont pas tenus d’obtenir l’approbation de la licence d’importation avant l’importation.
    • Toutefois, les étrangers et les citoyens de retour au pays doivent obtenir une autorisation avant l’importation.
  • Les diplomates colombiens de retour au pays doivent utiliser le permis diplomatique et bénéficier de l’entrée en franchise de droits et de taxes d’un véhicule à moteur six mois après l’achèvement d’un contrat de travail (avec une ambassade, un consulat ou une organisation autorisée) dans leur pays d’origine.
  • Les non-diplomates ne peuvent importer que des véhicules neufs fabriqués dans l’année en cours avec un kilométrage de 000 kilomètres.
  • Le certificat d’émission doit être traité directement au propriétaire de l’automobile.
    • Il est demandé par le ministère de l’industrie et du commerce comme support pour délivrer la licence d’importation.
  • N’importez pas de véhicule à moteur avec un envoi d’articles ménagers avant d’avoir consulté l’agent de destination.
  • La liste des spécifications du véhicule doit comprendre les détails du véhicule, notamment : la marque, le modèle, l’année de fabrication, la puissance du moteur, etc.
  • Il est recommandé que tous les documents soient reçus par l’agent de destination avant l’importation afin de s’assurer que toutes les exigences ont été respectées.

N’utilisez pas le système biométrique car le cachet de l’immigration est nécessaire pour la procédure douanière.

Was this article helpful?
Dislike 0
Views: 134
Previous: Fiche pratique Colombie
Next: Informations Voyageurs Colombie
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Copyright - World Baggage Network